L’Actée à Grappes Noires Pour Traiter les Effets de la Ménopause

- Publicité -
- Publicité -
De pixelheadphoto digitalskillet / shutterstock.com
- Publicité -

Les Indiens algonquiens utilisaient l’actée à grappes noires pour traiter les affections gynécologiques, et c’était un élément clé du composé de légumes de Lydia E. Pinkham, vendu dans les années 1870 pour traiter “les questions délicates et les faiblesses des femmes».

Dans une récente étude allemande portant sur les bouffées de chaleur dues à la ménopause, on donnait aux sujets des œstrogènes, un tranquillisant semblable au Valium ou de l’actée à grappes noires (Remifemin, deux comprimés deux fois par jour).

La plante, qui est une solution pour les femmes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogènes, fonctionnait mieux. «La grande majorité des études montrent cet avantage», déclare Mark Blumenthal, directeur exécutif de l’American Botanical Council.

- Publicité -





- Publicité -





- Publicité -